Remise du rapport sur les Monnaies locales complémentaires à Carole Delga

Le rapport sur les Monnaies locales complémentaires (MLC), conclusion de la mission confiée à Jean-Philippe Magnen, vice-président de la région Pays de la Loire, et à Christophe Fourel, chef de la Mission analyse stratégique à la Direction générale de la cohésion sociale, a été remis à Carole Delga jeudi 8 avril 2015.

Ce rapport intitulé « D’autres monnaies pour une nouvelle prospérité », met en évidence les enjeux liés au développement des MLC, qui permettent :

• De localiser les transactions, en privilégiant l’usage local de revenus tirés d’une production locale
• De dynamiser les échanges au bénéfice des populations
• De transformer les pratiques et les représentations de l’échange, notamment en orientant la consommation de manière à la rendre plus « responsable »

Il distingue quatre types de MLC :

- La grande majorité sont des MLC « classiques », c’est-à-dire celles qui ont vocation à circuler entre citoyens et commerçants (ou producteurs) afin de favoriser des échanges répondant à certains critères définis en amont du projet : le plus souvent à vocation sociale et / ou écologique (circuit court) et à certaines valeurs éthiques. Elles sont généralement destinées à des échanges sur tous types de produits ou de services ;
- Les monnaies tournées vers les échanges inter-entreprises. Elles sont quelques fois appelées « monnaies anti-crise » du fait qu’elles peuvent contribuer à l’octroi de crédit en cas de difficulté de trésorerie sans passer par le système bancaire classique ou sous forme de chambres de compensation ;
- Les monnaies thématiques. Ce sont des monnaies dont la mise en place vise particulièrement le développement de la consommation de produits ou de services d’une filière particulière ;
- Les monnaies affectées qui ont vocation à être utilisées seulement pour des services ciblés. Les plus connues sont les titres du type chèque emploi service universel (CESU), les titres restaurant, titres vacances...

Ce rapport est la conclusion de la mission d’étude exploratoire sur les monnaies locales complémentaires lancée en février 2014 et confiée à Jean-Philippe Magnen, vice-président du conseil régional des Pays de la Loire, et à Christophe Fourel, chef de la Mission analyse stratégique à la Direction générale de la cohésion sociale.
Christiane Bouchart, présidente du RTES, était membre du collège des experts mis en place par la mission. La contribution du RTES peut être consultée page 32 de la 2ème partie du rapport.


Téléchargez :
- la première partie du rapport
- la deuxième partie du rapport
- les annexes du rapport
- la synthèse du rapport


© 2019 Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire - conception : insite