Élections présidentielles
Accueil > Territoires solidaires : l’actualité des adhérents > CARESS, le numérique au service de la consommation responsable

CARESS, le numérique au service de la consommation responsable

par Scop La Peniche pour le RTES - le 10 octobre 2015
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

Il ne suffit pas de vouloir consommer responsable, il faut pouvoir accéder à l’offre de produits et services de fournisseurs locaux. La Maison de l’Économie et du Développement Solidaire (MEDS), qui assure la promotion de l’ESS à Valbonne Sophia Antipolis et dans les Alpes-Maritimes, a développé une plate-forme web d’achat pour favoriser la consommation responsable et faciliter le passage à l’acte des citoyens et des entreprises du département. Présentation de la CARESS – Centrale d’Achats Responsables et Solidaires avec Nacera Benoudjit, directrice de la MEDS.

A quelle demande locale répond la plateforme CARESS ?
La MEDS travaille sur la consommation responsable depuis plusieurs années. Nous avons par exemple lancé la première AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) des Alpes-Maritimes. De 2008-2011, nous avons réalisé pour le conseil régional une mission qui visait au renforcement des coopératives dans la commercialisation équitable des produits de la région Tanger-Tétouan et la création de filières de produits vers la région Paca, menée dans le cadre du programme de coopération décentralisée entre les deux Régions. Nous avons ainsi développé une expertise sur ces questions de commerce équitable, du local à l’international. L’analyse que nous faisions alors était que la volonté de « consommer mieux » des citoyens et des entreprises du territoire avait du mal à trouver des réponses de proximité. Nous avons cherché à répondre à cette demande en assurant la promotion des productions locales socialement et/ou écologiquement responsables et en facilitant l’acte d’achat des particuliers et des professionnels. Nous avons fait le pari de développer une centrale d’achat en ligne. Cela nous semblait d’autant plus pertinent que Sophia Antipolis représente un fort potentiel avec 44 000 actifs et 1500 entreprises.

Quel est le principe de cette plate-forme d’achat en ligne ?
Le site propose des produits et services d’entreprises de l’ESS et plus largement de la consommation responsable à condition qu’elles soient implantées dans le département des Alpes-Maritimes. L’adhésion à CARESS pour le producteur ouvre l’accès à la valorisation et la vente de ses produits et services en ligne et lui permet de bénéficier de services d’appui à la commercialisation : élargissement de sa clientèle, développement commercial ou participation à des événements de promotion de l’ESS et de la consommation responsable. Les acheteurs doivent également adhérer pour passer commande. Ils peuvent ensuite choisir de se faire livrer ou récupérer leur commande dans l’un des points relais du département.

L’adhésion et l’implantation départementale ne sont-elles pas des contraintes ?
En fait, CARESS c’est plus qu’un outil de vente en ligne, c’est un réseau de circuit-court numérique. Il s’agit pour nous de respecter une logique de proximité géographique entre producteurs et consommateurs. Pour la même raison, nous avons préféré mettre en place une adhésion des vendeurs et acheteurs plutôt qu’une commission sur les ventes réalisées. S’il arrive que des acheteurs extérieurs aux Alpes-Maritimes demandent à adhérer, nous les orientons alors vers les partenaires de leur territoire.

Pourquoi la vente en ligne plutôt que la vente directe sur les marchés ?
L’un n’empêche pas l’autre ! Nous participons régulièrement, avec nos adhérents, à des événements autour de la consommation responsable. Et nous préparons pour 2016 la commercialisation de produits référencés sur CARESS sur des présentoirs installés chez les partenaires du réseau. Le numérique permet par ailleurs d’accompagner les structures dans une montée en compétences en communication et en marketing. Les acteurs de la consommation responsable proposent des produits de qualité mais ne savent pas toujours les mettre suffisamment en valeur. Le numérique permet en plus de fidéliser les acheteurs. Après un an de fonctionnement, 150 produits et services responsables et locaux sont référencés sur le site !

Quel est le modèle économique de la plate-forme ?
Le budget de développement de CARESS s’élève à 50 000 €, couvert à 70 % par les collectivités locales qui nous soutiennent [1]. Le développement du site et la mise en œuvre du projet ont été financés par le FSE à hauteur de 23 000 €. La part d’autofinancement est donc encore insuffisante à nos yeux, mais pour un site internet réellement opérationnel depuis environ un an, nous ne sommes pas mécontents de ces premiers résultats. CARESS fonctionne grâce à 2 salariés ETP et des stagiaires issus d’écoles de commerce ou par le biais d’Erasmus. Nous nous appuyons sur un comité de pilotage qui associe des fournisseurs, des membres du CA de la MEDS, des élus et des représentants des chambres consulaires. En 2016, nous prévoyons de développer l’offre en direction des entreprises, de plus en plus nombreuses à intégrer des démarches RSE dans leur politique d’achats. Nous travaillons sur du temps long, celui du changement des mentalités et des habitudes installées.

Comment travaillez-vous avec vos partenaires institutionnels ?
Nous avons des partenariats très forts avec la région et la mairie de Valbonne Sophia Antipolis. CARESS est intégrée au contrat local de développement de l’ESS – dispositif inscrit dans le cadre du Progress, le programme régional de soutien à l’ESS. Nos relations avec la mairie sont très bonnes, ils nous soutiennent financièrement et nous font également bénéficier de leurs contacts, nous mettent à disposition des salles et du matériel, nous font connaître auprès des agents municipaux. Nous travaillons en ce moment avec les services de la ville sur notre future implantation sur la ZAC de Clausanne où nous devrions bénéficier d’une vitrine pour valoriser « en vrai » les produits et services présents en ligne. Depuis peu, nous développons également nos partenariats avec la chambre de commerce et la chambre des métiers : positionnées au cœur de la vie économique du département, nous aimerions qu’elles deviennent des prescripteurs pour CARESS. Ce sont de nouvelles perspectives de développement pour notre plate-forme !


Comment ça marche ?


La plateforme CARESS recense des produits et services proposés à la vente, tous relevant des fournisseurs responsables des Alpes Maritimes ou à défaut dans les départements proches, signataires de la charte fournisseur. Chaque produit sélectionné est accompagné de son descriptif mais aussi d’une explication sur sa plus-value sociale et environnementale : « en achetant ce produit je contribue à… ».
Un catalogue varié de produits et services de l’Economie Sociale et Solidaire est présenté, avec des tarifs préférentiels pour les acheteurs.
Les fournisseurs ESS, indépendamment de leur taille, profitent ainsi d’une plus grande visibilité et de la mutualisation d’un outil de vente efficace.
La MEDS élargit ainsi son rayonnement et bénéficie d’une nouvelle ressource financière non par le système des commissions mais par l’augmentation de son nombre d’adhérents.

Vous êtes dans les Alpes-Maritimes et souhaitez devenir fournisseur ou consommateur engagé de cette centrale d’achats ?
Contactez : maison.economiesolidaires@orange.fr / 04 92 38 94 26

Voir aussi :
- Devenez fournisseur
- Devenez acheteur
- L’accompagnement MEDS

Notes

[1] La mairie de Valbonne Sophia Antipolis et la région PACA

Mots clés lié à cet article :

s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite