Accueil > Territoires solidaires : l’actualité des adhérents > Des supermarchés coopératifs soutenus par les collectivités locales

Des supermarchés coopératifs soutenus par les collectivités locales

par Martin Besnier - le 29 mai 2017
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

Une vingtaine de projets de supermarchés coopératifs et participatifs sont en projet ou ont démarré en France avec, pour certains, le soutien de collectivités locales. Tour d’horizon dans les territoires de collectivités adhérentes au RTES.

Sur le modèle de la coopérative Park Slope Food Coop [1] créée dans les années 1970 à New-York et renouant avec l’esprit des 1ères coopératives de consommateurs, les supermarchés coopératifs et participatifs proposent des produits de consommation courante à leurs membres. Leur particularité est que les clients sont actionnaires et travaillent au sein de la structure, sur la base de 3 heures par mois : réception et mise en place des produits, caisse, entretien, accueil de nouveaux membres, informatique, travaux,...

Les collectivités locales disposent de nombreux outils pour soutenir ces projets : subventions, aide à l’installation, communication,... Passage en revue chez les adhérents du RTES :

- La Louve-Paris

A Paris, La Louve, premier supermarché coopératif et participatif à démarrer son activité en France, regroupe 4500 membres. La ville de Paris a soutenu le projet à son démarrage via l’association de préfiguration Les Amis de la Louve. En 2014, le projet est lauréat des Trophées Parisiens de l’ESS et décroche une subvention de 25 000 euros.

Cette association a été accompagnée par Paris Initiatives Entreprises :

* accompagnement à la structuration du projet et du modèle économique

* financements débloqués sur des fonds abondés par la ville sur tous les dispositifs (Fonds propres 100k, quasi fonds propres et prêt 700k, au total 800k€ ).

Paris Habitat a permis de trouver un local à tarif préférentiel (facilité de loyer, échelonnement, prise en charge de certains travaux…).

En 2016, la ville de Paris accorde une subvention exceptionnelle au projet pour faire face à des retards de travaux pour un montant de 38000€. Enfin, la ville met à disposition du projet certains moyens de communication : relais du projet sur tous les supports officiels de la ville et les réseaux sociaux d’Antoinette Guhl [2], soutien à la campagne de crowdfunding, diffusion du film de Tom Boothe.

- Superquinquin - Lille

Superquinquin a ouvert son magasin en avril 2017 et regroupe à ce jour plus de 600 membres. Ce premier magasin de 270 m2 est transitoire, l’objectif pour 2019 est de s’implanter sur une surface de 1000 m2.

La ville de Lille a financé une aide au démarrage de 10 000€ en décembre 2016. Superquinquin est associé aux événements de la ville autour de l’alimentation. La Métropole Européenne de Lille a soutenu le projet à hauteur de 20 000 euros dans le cadre de l’appel à projets Entreprendre Autrement (voir la délibération).

- L’Éléfàn - Grenoble

Ce projet fonctionne actuellement sous la forme d’un groupement d’achats et regroupe près de 800 membres. L’ouverture du supermarché est prévue quand la coopérative atteindra 1500 membres.

Grenoble Alpes Métropole est en lien étroit avec ce projet notamment sur la recherche de locaux et sur l’ingénierie de projet. Le projet bénéficie actuellement d’une mise à disposition gratuite en partenariat avec l’aménageur de la Ville de Grenoble (SEM Innovia). L’Éléfàn prévoit de solliciter Grenoble Alpes Métropole sur un financement ESS, le projet bénéficie à ce jour d’un financement dans le cadre du Fonds de Participation des Habitants.

- La Meute - Grasse

Ce projet se présente ainsi "La Meute est une association qui vise à la création dans un futur « proche » d’une coopérative alimentaire participative et collaborative sur le pays de Grasse. L’idée est de proposer une alternative à la grande distribution classique en distribuant des produits de qualité à des prix intéressants. Notre groupe est né d’une rencontre en septembre 2014 lors du colloque « Court Bouillon » à Grasse. Nous nous efforçons de traduire par des actes ce principe : « Et si l’alimentation redevenait un facteur de lien social ». Avant d’ouvrir le supermarché, la Meute fonctionne sur un système de groupement d’achats."

La communauté d’agglomération du Pays de Grasse soutient indirectement le projet comme le précise Valérie Tetu, chargée de mission ESS : "nous finançons la SCIC TETRIS notamment au titre d’un incubateur de projets dont fait partie La Meute (mise à disposition d’un local et accompagnement sur un certain nombre de thématiques par TETRIS)" (voire notre fiche "Déniché pour vous" consacrée à la SCIC TETRIS).

La communauté d’agglomération appuie le projet sur la communication également via les réseaux sociaux et en les invitants sur différents événements : marchés solidaires, forum de l’emploi ESS,...

- La Chouette Coop - Toulouse

Un projet de supermarché coopératif et participatif est en cours à Toulouse. La Chouette Coop est accompagnée par l’incubateur d’innovation sociale Première Brique, co-porté par Toulouse Métropole qui a détaché 50% du poste d’Alexandra Veland, chargée de mission ESS, sur l’incubateur, et Midi-Pyrénées Active.

Alexandra Veland précise : "La Chouette est entrée dans Première Brique pour la promotion 2016 et l’accompagnement, qui se déroule sur 18 mois, prendra fin début juillet. Première Brique leur a proposé un accompagnement gratuit et sur-mesure qui mêle :

*Ateliers collectifs (un par mois sur les six 1ers mois) pour appréhender les aspects « innovation sociale », « modèle économique innovant », « la vision du projet », « le design de service », etc.

*Accompagnement individuel avec une référente incubateur (chargée de mission) qui suit l’évolution du projet et repère les besoins.

*Expertises techniques sur « la stratégie de communication et de levée de fonds », « le marketing », « le design de service », « le prototypage », « la structuration juridique », etc."

Par ailleurs, Toulouse Métropole accompagne les porteurs de projets dans la recherche de leur local et les associe à certains événements. Le projet est également intégré dans l’appel à projets Initiatives citoyennes de la démarche Smart City.

- Supercoop - Bordeaux

L’association Les amis de Supercoop a pour projet de créer un supermarché coopératif et participatif sur la métropole bordelaise.

En 2016, la ville de Bordeaux a accompagné le projet sur la structuration juridique du projet. Bordeaux Métropole accompagne le projet depuis 2015 comme l’explique Charles Réveillard de la Direction du développement économique "Bordeaux Métropole a repéré le projet Supercoop à partir de 2015, dans le cadre de son appel à candidature du Prix coup de cœur de l’initiative sociale et solidaire. La structure a été l’un des 3 lauréats du Prix 2015, et a obtenu une enveloppe de soutien de 5 000 € (2 000 € en numéraire, et 3 000 € en chèques cadeaux auprès de nos 10 partenaires du prix dans les domaines de la communication, de l’environnement et du financement). Supercoop a par la suite candidaté au 1er appel à projets ESS de Bordeaux Métropole en 2016, qui accompagne les projets ESS en développement sur le territoire via un financement pérennisé sur 3 ans. L’accompagnement financier décidé par le jury se décompose comme ceci : 15 000 € en 2017, 15 000 € en 2018 et 12 500 € en 2019.

Actuellement basé dans un local temporaire à Bègles pour assurer son activité au plus proche des habitants, Supercoop est dans la première phase de son projet, à savoir la phase laboratoire (70 m² de surface de vente). Elle souhaite éventuellement ensuite passer dans une phase intermédiaire d’épicerie de proximité (250 m² en SV) en fonction du timing de la recherche foncière, avant d’atteindre son objectif à terme de création d’un supermarché coopératif (1 500 m² avec 750 m² en SV). La problématique foncière de Supercoop est en cours d’étude au sein des quartiers des communes de Bègles et Bordeaux sud, puisqu’il s’agit de la zone de chalandise du projet."

La région Nouvelle Aquitaine soutient ce projet dans le cadre de la politique de soutien à l’expérimentation d’innovation sociale :40 000€ la première année et une aide au développement pour la deuxième année.

D’autres projets sont en démarrage à Rennes, Orléans, Lyon, Saint-Etienne, Dunkerque, Biarritz,...

Plus d’informations sur les projets en cours en France sur le site : https://supermarches-cooperatifs.fr/.

Notes

[1] Food Coop , documentaire de Tom Boothe (2016), fondateur du supermarché La Louve à Paris

[2] adjointe à la maire de Paris chargée de l’ESS, l’innovation sociale et l’économie circulaire

Documents joints

  • Délibération MEL (PDF - 174.1 ko)

Mots clés lié à cet article :

s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite