Élections présidentielles
Accueil > En Bref : l’actualité de l’ESS > Europe : un projet de recherche pour cerner le "Tiers secteur"

Europe : un projet de recherche pour cerner le "Tiers secteur"

par Céline Parat - le 17 mars 2015
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

En Europe, et en cette période de crise économique et sociale, l’intérêt pour le Tiers secteur, terme utilisé pour dénommer le terrain social hors l’Etat et le marché, est de plus en plus fort. Pour mieux comprendre ce qu’il recoupe, ses enjeux, et ses impacts, la commission européenne a lancé en 2014, et pour une durée de 3 ans, un projet de recherche baptisé TSI, "Third Secteur Impact". Objectifs : améliorer sa visibilité et sa contribution au développement socio-économique en Europe

Le projet TSI rassemble plus de 30 chercheurs de 10 universités et instituts de recherche européens et se centre sur 9 pays européens. Il implique également une centaine de parties prenantes, représentant différentes familles ou réseaux qui composent le tiers secteur tout au long du processus du projet.

Ce projet est découpé en 4 parties : conceptualisation, mesure quantitative, identification des impacts économiques, sociaux, environnementaux et identification des barrières qui freinent son développement.

TSI a pour but de :
- clarifier le concept de tiers secteur dans ses différentes acceptions en Europe
- identifier les composantes principales de ce secteur (taille, type de structure, composition, ressources, évolutions)
- identifier les impacts du tiers secteur en termes de développement économique européen, d’innovation, de bien-être des citoyens, d’engagement civique et de développement des ressources humaines
- développer des outils statistiques de mesure des contributions du tiers secteur
- identifier des barrières internes et externes au développement du tiers secteur et proposer des pistes pour les dépasser
- créer un partenariat entre la communauté scientifique des chercheurs et les acteurs de terrain européens

Une recherche comparative

Les pays associés à ce projet ont été choisis de manière à comparer les différents « blocs » de régions au sein de l’Union européenne, au sein desquels le tiers secteur diffère clairement du point de vue de sa taille, de sa structuration et de ses caractéristiques.
La Croatie et la Pologne, fortement marquées par la période communiste et avec un tiers secteur encore limité ;
L’Autriche, l’Allemagne, la France et les Pays-Bas, caractérisés par des tiers secteurs étroitement liés aux Etats-Providence ;
La Norvège, représentant la Scandinavie, région dans laquelle le tiers secteur s’est moins développé pour fournir des services sociaux et de santé que pour favoriser l’engagement citoyen et volontaire ;
L’Espagne et l’Italie, qui se caractérisent par le poids de l’économie sociale au sein du tiers secteur ;
Le Royaume-Uni, qui relève d’un modèle libéral basé sur une importante activité charitable.

Un engagement des parties prenantes tout au long du projet

Ce projet vise à construire un partenariat entre la communauté de recherche et les professionnels du tiers secteur afin que la connaissance produite demeure ancrée dans la réalité et bénéficie du soutien des parties prenantes-clés du tiers secteur dans le but de sensibiliser les pouvoirs publics et les principaux leaders du secteur. Participent à ce projet plusieurs organisations du tiers secteur et réseaux nationaux venant de 10 pays différents ainsi que des organisations et des réseaux européens.


Les partenaires de TSI
Institutt for samfunnsforskning – Norvège (Bernard Enjolras, Karl Henrik Sivesind)
The Johns Hopkins University School of Advanced International Studies Bologna - Italie (Lester Salamon)
Wirtschaftsuniversitat Wien – Autriche (Ruth Simsa)
University of Kent – Royaume-Uni (Jeremy Kendall)
Westfaelische Wilhelms-Universitaet Muenster – Allemagne (Annette Zimmer)
University of Southampton – Royaume-Uni (John Mohan)
Stichting Katholieke Universiteit - Pays-Bas (Taco Brandsen)
EMES, European Research Network– Belgique (Rocio Nogales)
Centre National de la Recherche Scientifique – LEST-Aix-Marseille Université (Nadine Richez-Battesti, Francesca Petrella)
Universitat de Valencia – Espagne (Rafael Chavez)
Pravni Fakultet Sveučilišta u Zagrebu – Croatie (Gojko Bežovan)
Uniwersytet Warszawski – Pologne (Eva Les)
SPES – Centro di Servizio per il Volontariato del Lazio – Italie (Renzo Razzano e Ksenija Fonović)


Informations sur www.thirdsectorimpact.eu

Retrouvez également la lettre thématique du RTES sur l’ESS en Europe

Mots clés lié à cet article :

s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite