Élections présidentielles
Accueil > Territoires solidaires : l’actualité des adhérents > Faux la montagne, "village de l’ESS" - Entretien avec Catherine Moulin

Faux la montagne, "village de l’ESS" - Entretien avec Catherine Moulin

par Céline Parat - le 13 octobre 2014
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

S’il est tout nouvel adhérent au RTES, le village de Faux la Montagne n’en est pas pour autant à ses débuts dans l’ESS : avec une trentaine de structures relevant de l’économie sociale et solidaire, cette commune de 380 habitants compte 50 emplois générés par l’ESS et une grande diversité d’activités et de statuts (SAPO, SCOP, SCIC et bien entendu associatif [1]). Entretien avec Catherine Moulin, la Maire du village.




Pourquoi Faux la Montagne est régulièrement cité comme le "village de l’ESS" ?

Cette situation n’est pas le fruit du hasard, mais bien le fruit de la volonté politique de plusieurs générations d’élus communaux d’accueillir sur notre territoire toutes les initiatives, sans discrimination préalable, mais en s’efforçant d’accompagner efficacement l’installation de toutes et tous. C’est dans cette volonté que s’est forgée l’identité de notre territoire atypique, dans une zone rurale confrontée à une lente désertification. Accueillir cela veut aussi dire créer un environnement propice en multipliant les aménagements et les services susceptibles de fixer une nouvelle population. Là encore, les élus ont fait le choix de soutenir les services publics et privés indispensables au maintien de conditions favorables à l’accueil. C’est ainsi que notre petite commune compte une pharmacie, une maison de santé avec deux médecins, un dentiste à temps partiel, un infirmier, un kiné et deux ostéopathes, un centre de secours (pompiers), deux classes dans notre école, une poste, une épicerie et une auberge communale. Autant d’éléments de service indispensables pour permettre à des jeunes couples de s’installer dans des conditions satisfaisantes.

Comment cette dynamique s’inscrit-elle sur le territoire ?

Ces orientations et ces réalisations n’ont pu voir le jour que dans la mesure où ces mêmes élus ont su travailler dans un environnement inter-communal dynamique. Ils ont su créer, au sein d’une communauté de communes atypique (à cheval sur deux départements), un climat de coopération et de confiance pour donner à chacune des communes membres les outils économiques dans la voie de développement qu’ils s’étaient choisis. L’inclusion de cette petite communauté de commune dans un ensemble plus large n’est pas, de ce point de vue, sans poser problème et un gros travail reste à faire pour préserver la dynamique initiale.

Quelles sont vos perceptions et vos attentes de la loi sur l’ESS votée cet été ?

Pour nous, l’économie sociale et solidaire n’est donc ni une innovation, ni une alternative, mais bien l’outil de base de la dynamisation économique et sociale de notre territoire. De ce point de vue, la loi sur l’ESS, récemment votée, vient conforter nos choix. Même si nous aurions pu souhaiter beaucoup plus d’audace quand à la reconnaissance du rôle que peut jouer l’initiative économique collective et solidaire en tant que moteur de notre développement humain.


Retrouvez l’édito de Catherine Moulin dans la prochaine lettre du RTES qui aura pour dossier central "ESS et ruralités" (sortie le 15 octobre)
Pour vous abonner : animation@rtes.fr


Réservé aux adhérents

Retrouvez le dossier thématique "ESS et ruralités" dans votre espace adhérent

Notes

[1] La commune de Faux la Montagne compte :
- Une S.A.P.O. avec la scierie Ambiance bois (25 salariés) ;
- une S.C.O.P avec l’agence de rédaction La Navette (7 salariés) ;
- une S.C.I.C. avec l’agence d’urbanisme rural pour un habitat durable et social l’Arian (2 salariés) ;
- des associations avec la télévision locale Télémillevaches (5 salariés) ; la crèche associative Tom Pousse (4 salariés) ; Pivoine, une association locale d’éducation populaire (4 salariés), De fil en réseau qui mutualise le travail d’accueil et d’animation locale (2 salariés), Cadet Roussel pour les jeux (1 salarié) ; TAF – travailler à Faux la montagne – (regroupement de travailleurs indépendants autour de l’image et du son),... Sans oublier le club des aînés ruraux, Faux fait son cinéma, l’association de gestion de la salle des fêtes qui organise de nombreux spectacles en lien avec la scène national d’Aubusson, la friperie sociale Folies fripes ou la biscuiterie/salon de thé, Le Volubilis, Atout bois pour mutualiser des savoirs faire de construction, Mille Notes pour animer les bals trad locaux ou encore le Social constance club – un centre social où la prise en charge de solidarités locales fait bon ménage avec l’expression artistique, la convivialité et les activités ludiques.

RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite