Accueil > Le RTES > Newsletter hebdomadaire > Financement des entreprises de l’ESS : le rapport de la Chambre française de l’ESS

Financement des entreprises de l’ESS : le rapport de la Chambre française de l’ESS

par Martin Besnier - le 20 mars 2017
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

La Chambre française de l’économie sociale et solidaire présentait le 16 mars dernier un rapport offrant un panorama complet des outils financiers utilisés par les acteurs de l’ESS, identifiant les lacunes dans l’offre actuelle et dressant des pistes d’amélioration.

Roger Belot, président d’ESS France, souligne dans la préface qu’ESS France a décidé d’engager ce travail suite au constat paradoxal d’un côté de la difficulté de trouver des financements de nouveaux projets, difficulté soulignée par les représentants des grands réseaux nationaux et des territoires, et, de l’autre, de la difficulté pointée par les acteurs ESS de la communauté bancaire de trouver de bons projets.

Ce rapport a été présenté par le président de la commission ESS France sur le financement des entreprises de l’ESS, Frédéric Tiberghien, par ailleurs membre du conseil d’État et président de l’association Finansol.

Ce document très détaillé rappelle qu’aux côtés des acteurs historiques (le Crédit coopératif, la société de gestion Esfin-Ides) et des réseaux spécialisés dans l’accompagnement à la création d’emploi (France Active, Initiative France, Adie), de nouveaux acteurs ont émergé ces dernières années : investisseurs solidaires, sociétés de gestion de l’épargne salariale, investisseurs à impact social, mais aussi des structures publiques comme le PIAESS, Bpifrance, le Fonds d’innovation sociale ou le fonds Impact coopératif.

Cependant, certains acteurs de l’ESS et notamment des associations, restent en proie à des difficultés financières avec peu de fonds propres, un accès difficile au financement bancaire et des subventions publiques en retrait et qui arrivent tardivement dans l’année, occasionnant de sérieuses difficultés de trésorerie.

Le financement de l’innovation sociale, plus risqué et plus long que l’innovation technologique, reste également difficile.

97 propositions sont également formulées dans le cadre de ce rapport sur "le financement des entreprises de l’ESS". Frédéric Tiberghien préconise notamment d’améliorer le financement de l’accompagnement dans les phases critiques des projets (amorçage, changement d’échelle) et de l’innovation sociale, parent pauvre de l’innovation, mais aussi de travailler à une meilleure articulation entre tous les acteurs du financement de l’ESS.

Il est également critique à l’égard de la Banque publique d’investissement Bpifrance pour laquelle selon lui "le financement de l’ESS n’est pas prioritaire" avec une offre de financement "inadaptée" et qui "reste confidentielle".

Retrouvez l’intégralité du rapport de la Chambre française de l’économie sociale et solidaire.

Documents joints

  • Rapport ESS France (PDF - 1.5 Mo)

Mots clés lié à cet article :

RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite