Élections présidentielles
Accueil > En Bref : l’actualité de l’ESS > L’Institut des Territoires Coopératifs démarre un parcours de formation "Apprendre à comprendre : Comment accéder à l’implicite du territoire ?"

L’Institut des Territoires Coopératifs démarre un parcours de formation "Apprendre à comprendre : Comment accéder à l’implicite du territoire ?"

par Martin Besnier - le 6 mars 2017
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

L’Observatoire de l’Implicite de l’Institut des Territoires Coopératifs prévoit de démarrer dès juin prochain son premier parcours de formation "Apprendre à comprendre : Comment accéder à l’implicite du territoire ?".

« La compréhension intellectuelle nécessite d’appréhender ensemble le texte et le contexte, l’être et son environnement, le local et le global. La compréhension humaine nécessite cette compréhension mais aussi et surtout de comprendre ce que vit autrui » ( Edgar Morin (2000), Enseigner la compréhension, in Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur, Seuil , p105.). La distinction qu’Edgar Morin pose entre compréhension intellectuelle et compréhension humaine s’applique à toute chose, et particulièrement aux territoires.

Comprendre un territoire implique de porter son attention à la fois au territoire lui-même, dans ses formes les plus multiples, à ses acteurs et aux collectifs qu’ils forment, mais également aux individualités qui le composent. A chacun de ces différents niveaux, c’est dans des couches profondes qu’il faut aller chercher, dans ce qui est informel, qui n’est souvent pas même conscientisé car ce qui freinera ou facilitera la réussite d’un projet ou d’une politique publique ne se trouve pas en surface.

Les marins disposent de cartes sous-marines indiquant les repères invisibles car immergés dont la connaissance est essentielle pour naviguer en sécurité. Lorsqu’il s’agit de développement territorial, et donc de coopération, savons-nous accéder et nous emparer de cette dimension-là ? C’est la démarche que propose l’Observatoire de l’Implicite de l’Institut des Territoires Coopératifs, pour rendre visible la part impalpable qui conditionne la dynamique des projets territoriaux.

Pour réaliser cette « cartographie » sensible, l’Observatoire mène des « itinérances » à la rencontre d’acteurs des territoires. Elles se font à pied, car la marche offre le temps et l’attention nécessaire à la découverte. Elle facilite l’introspection nécessaire pour comprendre, au sens plein du mot tel qu’Edgar Morin l’utilise, et faire les liens entre territoire, collectif, et individu. La coopération est l’expression sociale de la pensée complexe. Appréhender les coopérations territoriales demande de travailler à ce niveau profond.

En 2016, l’Observatoire de l’Implicite a mené 3 itinérances, en Pays de la Loire, Drôme et Ardèche, et Lot-et-Garonne, soit une centaine de jours de marche. Elles ont permis de rencontrer environ 200 « héros du quotidien », acteurs de 34 initiatives dans des domaines variés tels que des habitats partagés, coopératives d’énergie, pratiques alternatives d’enseignement, tiers-lieux, clusters d’entreprises, coopératives de production, animations de territoires, recycleries, ou magasins associatifs. A quoi un tel observatoire peut-il servir ?

Tout d’abord, à permettre la reproduction et l’essaimage d’innovations sociales. Les innovations sociales réussies sont fondées sur des ressources que leurs acteurs mobilisent le plus souvent de façon inconsciente. La méconnaissance de cette dimension contribue à expliquer les difficultés de reproduction, ou d’essaimage des initiatives innovantes. A partir de ses itinérances, l’Observatoire de l’Implicite met en lumière des « Principes d’action de coopération » qui participent à la réussite de ces projets. La prise en compte de ces « principes d’action » et de leur transférabilité à tel ou tel territoire, devrait contribuer au changement d’échelle des initiatives d’innovation sociale. C’est pourquoi ces travaux sont soutenus par l’Institut Caisse des Dépôts pour la recherche. Ceux qui souhaitent aller plus loin et explorer cette direction peuvent visionner la conférence de présentation des résultats préliminaires faite à la CDC en novembre dernier.

L’Observatoire de l’Implicite apparait également comme un nouvel outil de diagnostic territorial, complémentaire d’approches plus quantitatives. Le département de Lot-et-Garonne par exemple, a sollicité un partenariat avec l’Observatoire dans le cadre de ses Etats Généraux du Tourisme. Des agents du Conseil Départemental et du Comité Départemental du Tourisme ont, tour à tour, participé à l’itinérance, afin qu’ils puissent prendre en compte les éléments implicites du territoire lors de la co-construction avec les acteurs du secteur, d’une nouvelle politique touristique. Un aperçu de ces éléments a été présenté lors du séminaire de synthèse et peut être visionné ICI.

Cette expérience a mis en évidence l’intérêt de la transmission du processus par son expérimentation. Savoir accéder à l’implicite d’un territoire permet d’apporter un éclairage nouveau, déterminant pour la réussite d’un projet. L’Institut des Territoires Coopératifs prévoit de démarrer dès juin prochain son premier parcours de formation « Apprendre à comprendre », un cycle qui allie apprentissages, expériences à vivre et mises en action grandeur nature. Savoir rendre visible l’invisible, et l’intégrer dans sa pratique quotidienne : une compétence nécessaire aux développeurs territoriaux.

Contact : patrick@instercoop.fr (06 84 76 31 78) ou anne@instercoop.fr (06 73 98 15 18).

Mots clés lié à cet article :

s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite