Accueil > Territoires solidaires : l’actualité des adhérents > La Régie de quartiers de Nanterre

La Régie de quartiers de Nanterre

par Martin Besnier - le 8 novembre 2018
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

La Régie de quartiers de Nanterre est une association créée en 2010 qui porte un Atelier Chantier d’Insertion et une Entreprise d’Insertion. Implantée en quartier prioritaire de la Politique de la ville, elle vise l’amélioration du cadre de vie et du lien social, grâce à la gestion urbaine de proximité dans ces quartiers. Entretien avec son directeur, Thierry Lang.

Pouvez-vous nous présenter l’activité de la Régie de quartiers de Nanterre ?

Le mouvement des Régies de quartier s’est développé dans les années 70 dans le cadre de premières opérations de renouvellement urbain dans lesquels les habitants souhaitaient être directement impliqués. Initialement centrées autour du lien social, les Régies sont rapidement devenues également des structures d’insertion par l’activité économique, répondant ainsi aux problématiques d’emploi rencontrées dans les quartiers.

La Régie de quartiers de Nanterre est plus récente, née en 2010, et s’est directement consacrée à l’insertion par l’activité économique. Nanterre comprenant plus de 950 structures associatives dont nombre œuvrent déjà sur le champ du lien social, nous ne souhaitions pas faire à la place de ces associations installées. Nous portons donc une entreprise d’insertion et un atelier chantier d’insertion et accueillons près de 40 personnes en insertion, issues des 4 quartiers prioritaires de la ville de Nanterre. La Régie dans le cadre de ses prestations intervient cependant sur l’ensemble des quartiers de la ville.

Notre entreprise d’insertion emploie 20 salariés à temps plein qui réalisent principalement des travaux de rénovation du bâtiment et de nettoyage de l’espace public.

L’atelier chantier d’insertion, créé en 2012, concerne une petite vingtaine de personnes embauchées à temps partiel sur des contrats de 28h/semaine ; comprenant 10h de formation de maîtrise du français et de l’informatique, ainsi que 18h d’activités de nettoyage et d’entretien d’espaces verts, de sensibilisation citoyenne à l’éco-propreté, aux pollutions de proximité et aux économies d’énergie dans les logements. Ces activités et formations permettent de renforcer l’estime de soi des personnes employées, et de développer des liens étroits avec les habitants des quartiers.

La régie s’appuie sur une équipe pédagogique de 10 permanents (formateurs linguistiques, médiateurs pour la participation citoyenne, conseiller en insertion et encadrants techniques). Elle est également reconnue en tant que centre de formation linguistique à visée professionnelle. Depuis sa création, la régie de quartiers de Nanterre affiche un taux supérieur à 70% de sorties dynamiques.

Quels partenariats développez-vous, avec la Ville de Nanterre notamment ?

La Régie de quartiers de Nanterre développe ses activités en répondant à des marchés publics de la Ville de Nanterre ou en répondant aux besoins des bailleurs sociaux. Au-delà des marchés, nous intervenons également en lien avec les chefs de projet des quartiers concernés sur des activités de lien social et/ou de sensibilisation. Les partenariats avec les entreprises du territoire sont encore trop peu nombreux, à la fois pour des raisons historiques, mais aussi liées à la composition des Conseils d’administration des Régies. Ceux-ci sont généralement composés d’habitants et représentants associatifs ; d’administrateurs de la Ville ; et de représentants des bailleurs sociaux. Les Régies constituent donc naturellement un trait d’union entre ses trois acteurs.

La Régie de quartiers loue également à la Ville, mais aussi aux bailleurs sociaux, ses locaux d’activités. Des réflexions sont en cours avec les services de la Ville pour permettre à la Régie de poursuivre son développement autour notamment de l’accès à des locaux plus grands.

Les autres partenaires financiers de la Régie sont l’État (DIRECCTE), le CGET sur le financement d’actions de sensibilisation citoyenne, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine pour les publics bénéficiaires du RSA, ainsi que des financeurs privés sur du soutien à projets.

Plus d’informations sur www.rdqnanterre.fr.

Mots clés lié à cet article :

s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite