Élections présidentielles
Accueil > En Bref : l’actualité de l’ESS > Monnaies complémentaires en Europe : les enseignements du programme européen CCIA

Monnaies complémentaires en Europe : les enseignements du programme européen CCIA

par alfederici - le 17 juin 2015
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

Le 19 mai 2015 se tenait à Bruxelles le séminaire de clôture du programme européen CCIA (Community Currencies in Action, Monnaies Complémentaires en Action). Ce programme Interreg, financé par le Fonds européen de développement régional, qui réunissait 6 monnaies complémentaires de différents pays et leurs partenaires publics, a notamment permis de lancer une plate-forme pleine de ressources consacrée aux initiatives monétaires, dans le nord-ouest de l’Europe dans un premier temps.

C’est plus difficile à mettre en place que ce qu’on imaginait, mais la tendance est irrésistible” a souligné Bernard Lietar dans son introduction au séminaire de clôture du programme européen CCIA qui s’est tenu à Bruxelles le 19 mai. Pour ce dernier, "Nous avons été coincés sur le carrousel de notre système de l’argent depuis trois cents ans. Il est temps de descendre".

Le programme européen CCIA met en évidence le potentiel de changement social, économique et environnemental que portent les monnaies locales complémentaires, sur la base des enseignements de 6 projets pilotes. Ces 6 initiatives sont :
- la monnaie temps Makkie (en lien avec la municipalité d’Amsterdam Est),
- la monnaie Brixton Pound (en lien avec le council de Lambeth dans le Grand Londres),
- l’E-portemonnee en Belgique (à l’initiative de Limburg.net, une entreprise publique de gestion des déchets, pour favoriser les comportements respectueux de l’environnement),
- le TradeQoin, aux Pays-Bas (monnaie numérique pour favoriser les échanges entre PME),
- l’agence de crédit-temps Spice au Royaume-Uni,
- la SoNantes (en lien avec le Crédit Municipal de Nantes).
Le Wales Council for Voluntary Action (WCVA — Conseil du Pays de Galles pour l’Action Volontaire) et la New Economics Foundation étaient également partenaires du projet.

Parmi les principaux enseignements des échanges, au-delà de la richesse et du potentiel d’innovations porté par ces monnaies, la nécessité d’un changement de vision, le besoin de diversité monétaire, afin de créer un écosystème monétaire plus résilient et l’importance de s’attaquer à la question de la fiscalité et des taxes pour faire bouger l’ensemble du système. A été soulignée l’avancée récente de la France, avec notamment la reconnaissance des MLC au travers de la loi sur l’ESS.


Retrouvez de nombreuses informations sur la plate-forme du programme, qui répond bien à l’ambition initiale de CCIA : construire une base théorique et pratique forte pour le développement de MLC. A noter en particulier un petit guide pratique à destination des décideurs politiques

Et rendez-vous le 15 octobre à Nantes avec plusieurs acteurs de ce programme lors de la rencontre territoriale coorganisée par le RTES, SoNantes avec le soutien du mouvement SOL.

Portfolio

Mots clés lié à cet article :

s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite