Accueil > En Bref : l’actualité de l’ESS > Relations collectivités & associations : intervention du RTES au CA des Francas

Relations collectivités & associations : intervention du RTES au CA des Francas

par Martin Besnier - le 3 octobre 2018
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

Le 1er septembre 2018, la fédération des Francas tenait son séminaire annuel de conseil d’administration et avait convié différents intervenants pour croiser des regards sur un certain nombre de questions relatives à la vie associative ; intervenants parmi lesquels Laurent Fraisse, chercheur, et Yannick Blanc, aujourd’hui haut-commissaire à l’engagement. Le RTES était également invité dans ce cadre pour parler des relations collectivités et associations.

Laurent Fraisse a remis en perspective l’évolution de ces relations depuis une vingtaine d’année en mettant en évidence l’ambiguïté des pouvoirs publics sur le sujet, qui oscillent entre reconnaissance affirmée de la place associative par différentes initiatives (circulaire Valls, charte d’engagement réciproque, loi ESS) et des contractions budgétaires qui ne cessent de se confirmer. L’année 2014 est vue comme un tournant avec la réforme des collectivités qui impacte significativement le monde associatif.

Patricia Andriot, vice-présidente du RTES, a tenté de mettre en évidence quelques paradoxes relevés par le RTES dans ce contexte comme la coexistence d’une attente sociale très forte vis à vis du monde associatif pour accompagner la transition de notre société, attente reconnue par les pouvoirs publics, mais qui pour autant a du mal à trouver non seulement les moyens mais aussi les ressorts d’un changement de la posture des relations.

A noter que le changement de posture est tout aussi difficile à opérer pour les associations qui multiplient cependant les réflexions et remises en cause.

Dans ce contexte paradoxal ou ambigu, les enjeux qui paraissent essentiels au RTES sont de restaurer la confiance qui du coup s’est souvent délitée devant la faible lisibilité des politiques publiques. Il s’agit aujourd’hui d’accepter une réelle co-construction et d’en créer les conditions.

Pour sa part, Yannick Blanc a évoqué la question de l’engagement, à partir d’un sondage important réalisé pour la Fonda et qui confirme que la volonté d’engagement reste plus importante qu’on ne pourrait le penser, mais change de forme.

Mots clés lié à cet article :

s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite