Accueil > Annuaire des adhérents > Ville de Paris

Ville de Paris

par RTES - le 27 octobre 2017
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

- Nom de la collectivité : Ville de Paris

- Nom et prénom de l’élu représentant : Antoinette Guhl

- Titre : Adjointe à la Mairie de Paris, chargée de l’économie sociale et solidaire, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire

- Mail : antoinette.guhl [at] paris.fr
- Téléphone : 01.42.76.41.56

- Adresse : 5, rue de Lobau
- Code postal : 75196
- Ville : PARIS Cedex 04

- Site internet : www.paris.fr

Technicien/chargé de mission :

- Nom et prénom : Muriel BOISSIÉRAS

- Service : Service de l’Economie Solidaire, Circulaire, et de l’Insertion professionnelle (SESCIP) – Direction de l’Attractivité et de l’Emploi (DAE)

- Fonction : Cheffe de service

- Mail : Muriel.boissieras [at] paris.fr

- Téléphone : 01.71.19.21.01

- Adresse : 8, rue de Cîteaux 75012 Paris

La collectivité :

- Nombre d’habitants sur le territoire : 2 229 621 hab

- Programme d’intervention dans le champ de l’ESS :
La collectivité parisienne, qui a également le statut de Département, s’est dotée dès 2008 d’une délégation à l’économie sociale et solidaire. Antoinette GUHL, adjointe à la maire de Paris, est chargée depuis 2014 des questions relatives à l’ESS, à l’innovation sociale et à l’économie circulaire. Le soutien à l’ESS à Paris constitue une activité transversale et importante.

Paris accueille l’ESS

  • 20 structures de l’ESS hébergées à un loyer préférentiel au pôle LUTESS (204 rue de Crimée 75019)
  • un accompagnement des structures de l’ESS dans leurs recherches de locaux définitifs ou intercalaires (exemple des Grands Voisins)
  • 800 structures solidaires référencées et mises en réseau
  • 91 SIAE soutenues par la collectivité parisienne (échelon départemental) à hauteur de 7 Millions d’Euros par an pour favoriser le retour à l’emploi de plus de 6000 salariés par an dont près de 2000 bénéficiaires du RSA
  • une association systématique des acteurs de l’ESS aux grands projets urbains (NPNRU, Arc de l’Innovation…)
  • et ouverture en 2017 d’une maison totem de cette économie : La Maison des économies solidaires et innovantes – Les Canaux – dont la « première pierre » a été lancée par Anne HIDALGO le 10 octobre 2016 et sera inaugurée le 9 novembre 2017. Les travaux de rénovation et d’aménagement ont été réalisés par la Ville et conduits selon les principes de la charte des travaux responsables afin de garantir le respect des principes clés de l’économie circulaire en la matière. Depuis le 2ème semestre 2017, des évènements éphémères ont été organisés régulièrement.

Paris stimule l’ESS

  • 1000 entreprises créées chaque année à Paris grâce à l’action des structures d’accompagnement et de financement solidaires partenaires de la Ville (qui y consacre 1,6 Million d’Euros)
  • la Ville définit des objectifs toujours plus ciblés quant à l’impact social de ces entreprises
  • parmi les acteurs partenaires, certains sont fortement impliqués en faveur des publics fragiles et/ou de l’ESS (ADIE, Boutiques de Gestion, Paris Initiative Entreprise…), et d’autres sont totalement spécialisés sur l’ESS (URSCOP, Mouves, Sensecube…)

Paris aide l’ESS à changer d’échelle

  • en offrant chaque année un fort soutien pécuniaire en fonctionnement (150 à 200.000 Euros), et une forte visibilité à une dizaine de projets, dont plusieurs en changement d’échelle, grâce aux Trophées de l’ESS
  • en débloquant, notamment grâce au Budget Participatif décidé directement par les Parisiens, des investissements conséquents en faveur de la levée des freins à la montée en puissance d’actions solidaires telles que la ramasse/redistribution d’invendus alimentaires (un appel à projets de plus de 500.000 euros d’investissements passé en 2016 reconduit en 2017 pour un montant de 1,5M euros) ou le développement de structures d’insertion dans des secteurs comme la réparation
  • en faisant bénéficier l’ESS de l’ «  effet vitrine » de la ville capitale et de ses lieux emblématiques, et notamment en implantant des acteurs de l’ESS sur les Berges de Seine rendues aux piétons et aux cyclistes. 7 activités ESS ont été sélectionnées pour occuper le « parc Rives de Seine » sur la rive droite entre Hôtel de Ville et Louvre (l’atelier vélo solidaire et circulaire Solicyle d’Etudes & Chantiers et le comptoir-lunch écoresponsable de la Table de Cana ont ouvert dès 2016, la boutique de commerce éthique d’Altermundi a ouvert à l’automne 2017, reste à ouvrir un café-club équitable et scène tremplin, un restaurant locavore, un foodcourt collaborative.
  • en orientant sa commande publique vers l’IAE

La clause d’insertion et le schéma parisien de la commande publique responsable

Les clauses sociales dans les marchés publics constituent un fort levier d’insertion pour les personnes éloignées de l’emploi. En 2016, 662 personnes ont bénéficié des clauses sociales de 307 marchés de la collectivité parisienne, des Sociétés d’Économie Mixte et des bailleurs sociaux ; le taux d’exécution des heures prévues dans ces marchés a atteint 138% en 2015, contre 51% en 2010.
Le schéma parisien de la commande publique responsable, adopté par le Conseil de Paris en février 2016, affirme l’objectif de 20% des marchés de la collectivité parisienne intégrant une clause sociale d’ici 2020, soit 1 million d’heures de travail confiées à des personnes en parcours d’insertion, et vise à améliorer la mise en place et le suivi de véritables parcours d’insertion individualisés pour les bénéficiaires. Ce schéma prévoit aussi la mise en place d’un pôle parisien facilitateur des clauses sociales unifiant l’interface territoriale sur cet enjeu et mettant en commun les moyens de la Ville de Paris, de l’Etat, du Conseil régional d’Ile-de-France, d’établissements et d’entreprises du secteur public, etc. Ce pôle a été mis en place en 2017, porté par l’EPEC (Ensemble Paris Emploi Compétences), issu du rapprochement du PLIE et de la MEP.

Par ailleurs, afin de favoriser le rapprochement des structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) de la commande publique, et de permettre aux agents chargés des achats de mieux connaître leur offre, la Ville de Paris a réalisé en 2015 une cartographie des SIAE soutenues par la collectivité parisienne. En 2017, une cartographie de l’offre d’insertion a également été réalisée pour le secteur des EA/ESAT à l’échelle de la Région Ile-de-France.


Paris devient Circulaire

L’économie circulaire est l’économie du moindre impact sur l’environnement. Elle cherche à optimiser l’utilisation de matière première et d’énergie lors de la production de biens, à augmenter la durée d’usage des objets, à développer le remploi et le recyclage, à promouvoir l’économie de la fonctionnalité et du partage. Elle rompt donc avec le schéma économique linéaire classique « extraire, produire, consommer, jeter », en cherchant à mettre en place des boucles vertueuses d’utilisation de la matière, à produire sans piller, à consommer sans gaspiller. Cette nouvelle économie possède un fort potentiel de création d’emploi (dans les secteurs de la réparation, du réemploi, du recyclage…) et constitue une économie porteuse de lien social.

En 2015, la Mairie de Paris a organisé les États Généraux du Grand Paris de l’Économie Circulaire, près de 240 acteurs issus du milieu associatif, économique et universitaires, des collectivités du Grand Paris et des citoyens se sont réunis au sein de groupes de travail afin de faire émerger des proposions d’actions concrètes pour réduire l’empreinte écologique de nos modes de production, d’échange et de consommation. Ce sont ainsi 65 propositions qui ont été consignées dans le Livre Blanc de l’économie Circulaire du Grand Paris.

Elles nourrissent l’ensemble des politiques publiques de la collectivité, dont certaines concernent particulièrement les acteurs de l’ESS. A ce titre, on citera notamment :

  • la lutte contre le gaspillage alimentaire comme priorité phare avec 13 actions concourant à l’exemplarité de l’administration (telles que la réduction du gaspillage dans les cantines scolaires) mais aussi à la mise en réseau des acteurs économiques concernés, à la promotion des acteurs de l’ESS impliqués (notamment dans la ramasse/redistribution d’invendus), et à la sensibilisation des citoyens, professionnels et consommateurs
  • l’ouverture de 5 nouvelles ressourceries en 2016 en plus des 9 précédemment installées collectant 3000 tonnes d’objets par an et concourant à la sensibilisation des Parisiens.Deux nouvelles ouvertures sont programmées fin 2017.
  • un plan d’ouverture de 10 nouvelles ressourceries d’ici 2020 avec accompagnement du Réseau Francilien du Réemploi en partenariat avec la Ville, et aide à l’amorçage de la Ville

Paris, innovateur social

  • Paris participe au réseau de villes européennes URBACT pour « booster l’innovation sociale »
  • Paris a accueilli en 2016 les journées de l’ANDASS sur l’innovation sociale
  • Paris a mis en œuvre le dispositif Premières Heures permettant aux personnes en situation de grande précarité (notamment les personnes à la rue) d’accéder à une activité professionnelle selon un rythme progressif et adapté ; 18 organismes sont impliqués et 30% des sorties du dispositif sont positives (emploi ou formation qualifiante).

Retrouvez :
- Paris adopte son plan "économie circulaire" 2017-2020
- Appel à projets Paris-Campagne 2017
- Paris : un laboratoire d’économie circulaire construit par Envie dans la capitale
- Des supermarchés coopératifs soutenus par les collectivités locales
- Remise des Trophées parisiens de l’ESS 2016
- Paris : "Les Canaux", la future maison des économies solidaires et innovantes
- La ville de Paris adopte son schéma des achats responsables
- Budgets : quand les collectivités passent en mode participatif
- Appel à Projets « Cap sur l’économie circulaire ! » / Paris
- Trophées parisiens de l’ESS 2015
- Les Gouttes d’or de la Mode et du Design, Rencontre avec Guillaume Huet, chef de projet politique de la ville du quartier des Gouttes d’or (Paris - 18ème arrondissement)
- La présentation du PTCE Les Gouttes d’Or de la Mode et du Design
- L’inteview d’Antoinette Guhl sur la politique ESS de la ville de Paris
- Feuille de route de Antoinette Guhl : www.paris.fr

Mots clés lié à cet article :

s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite