Accueil > Journées d’échanges et de débats > Journée PACA / Corse : "L’ESS, vecteur de développement économique et social territorial" : le compte-rendu

Journée PACA / Corse : "L’ESS, vecteur de développement économique et social territorial" : le compte-rendu

par Céline Parat - le 19 octobre 2014
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

Une centaine de participants étaient présents à la rencontre territoriale Provence Alpes Côte d’Azur – Corse organisée le 16 octobre en Pays de Grasse. Une journée dont les fils conducteurs ont été la question des territoires et du levier qu’est l’ESS pour leur développement.

Matin

En ouverture de la journée, le président de la communauté d’agglomération du Pays de Grasse, accueillant la rencontre, a souligné qu’il fallait sortir « du cliché selon lequel l’ESS ne serait qu’une économie de la réparation, qui agit dans un champ d’intervention réduit pour n’être que le relais, voir l’instrument de la carence des politiques publiques. Une économie subventionnée et qui serait une charge pour la collectivité… L’Economie Sociale et Solidaire a sa place comme une force économique à part entière, une économie de proximité, une économie qui innove, qui crée de la valeur ajoutée humaine et sociale au côté de toutes les entreprises du territoire ».

Marc Daunis, sénateur et maire de Valbonne, collectivité coorganisatrice de la rencontre, a souligné que la loi sur l’ESS n’était pas une loi d’opposition entre une économie vertueuse et une autre économie, mais qu’il était important de polliniser l’économie en tendant la main au secteur traditionnel. Les approches de l’économie circulaire, de l’économie des territoires, rendent possibles un maillage de cette économie traditionnelle avec l’ESS, par exemple avec les PTCE, l’approche par filières, l’émergence de secteurs nouveaux…

Michèle Tregan a rappelé la démarche territorialisée impulsée par la région PACA, au travers des Contrats Locaux de Développement de l’ESS. Elle a témoigné, de retour du Maroc où le roi a annoncé un grand plan de développement de l’ESS, que là-bas comme ici, l’ESS se développera à condition d’un travail conjoint, Etat, collectivités et acteurs. Quelque soit le bord politique ou les pays, l’ESS se développera en misant sur l’intelligence des territoires et les coopérations.

La loi sur l’ESS permet sans aucun doute de favoriser ce travail conjoint et ces coopérations, et constitue une étape cruciale pour la reconnaissance et le développement de l’ESS, comme en ont témoigné les interventions croisées de Géraldine Daniel, chargée de mission Emploi, Formation professionnelle et ESS au SGAR PACA, David Heckel, directeur de la CRESS PACA, et Bruno Lasnier, directeur de l’APEAS . Elle laisse néanmoins quelques questions en suspens, comme les modalité d’octroi de l’agrément Entreprises Solidaires d’Utilité Sociale par exemple et le regret de l’absence de prise en compte de la dimension citoyenne de l’ESS.

Philippe Chesneau, conseiller régional délégué au développement de l’économie responsable au conseil régional PACA, a insisté sur le fait que l’ESS ne doit pas être cantonnée à sa dimension économique. Elle englobe d’autres aspects : l’emploi bien sûr, mais aussi et surtout des valeurs de solidarité, de démocratie, de développement local… "L’ESS est un cheminement de transformation de nos sociétés".

Une dimension transformatrice de l’ESS soulignée avec force également par Marie-Louise Gourdon, conseillère générale des Alpes-Maritimes. Les nouvelles manières de penser la société (collaborative, circulaire…), basées sur le partage et la coopération, préparent un changement profond, une révolution, qui part de la base, et recoupent les valeurs défendues par l’ESS. À échelle du territoire, elle a souligné les réussites et difficultés rencontrées par les acteurs et les différents échelons de collectivités, difficultés souvent liées à la question du foncier.

Jean-Paul Henry, vice-président de la communauté d’agglomération du Pays de Grasse et président de la toute nouvelle commission intercommunale de l’ESS et des solidarités installée le soir-même, a relevé l’ensemble des champs couverts par l’ESS et en lien avec elle : l’habitat, la santé, la culture, l’agriculture… et a souligné la capacité de l’ESS à valoriser ressources et savoir-faire du territoire.
(Téléchargez la fiche de présentation de la politique ESS de l’Agglomération du Pays de Grasse)

La volonté forte de développer l’ESS en Corse a été présentée par Florence Bonifaci, de l’ADEC, qui a indiqué qu’un 2ème plan CorsEcosolidaire allait être présenté à l’assemblée territoriale en novembre. Plan qui aura notamment pour objectif de poursuivre la structuration de l’existant, de soutenir les projets sociaux innovants et de renforcer la sensibilisation des acteurs, des élus, et des habitant à l’ESS.

Jean Gatel a souligné l’importance de « la porte d’entrée » qu’est la politique de la ville, et notamment les nouveaux contrats de ville, pour l’ESS. Et a insisté sur l’importance de la consultation des acteurs de l’ESS dans ces contrats.

Philippe Chesneau a rappelé l’importance d’officialiser l’ancrage territorial de l’ESS, grâce aux contractualisations, aux coopérations entre collectivités,… Et l’importance de l’économie sociale et solidaire en milieu rural.
Des liens entre ESS et ruralité soulignés également par Paul Jo Caitucoli, de la FRESC de Corse, qui a évoqué le risque de voir des « monopoles du désert » rendre le coût de la vie trop chère, donc des territoire peu attractifs et une perte d’emplois.

Après-midi

La question du rôle des collectivités était présente lors des présentations des initiatives de l’après-midi :

- Comment une collectivité locale passe de soutien financier à sociétaire, par exemple dans la SCIC ôkhra dont le "statut complexe mais pas compliqué", a relevé Mathieu Barrois, et la nécessaire construction ensemble demandent du temps et de l’énergie.

- Comment l’ESS permet de structurer une offre de services en réponse à des besoins non ou mal satisfaits avec les modèles commerciaux habituels, avec les exemples de la FRESC, et du Comité d’expansion 05, avec la nécessité d’interagir sur offre et demande du territoire.

- Le témoignage également de la mairie de Biot, avec des réflexions sur la possibilité de développer des modèles de l’ESS pour répondre aux besoins de collectivités par exemple en terme de logement ou de services funéraires.

- La nécessité également pour les collectivités d’aider à la structuration de l’offre des acteurs de l’ESS en parallèle de la sensibilisation des consommateurs, avec les témoignages de l’Autre boutique et de la Centrale d’achats CARESS.

Enfin, l’ESS oblige les collectivités à réinventer des modes de fonctionnement, sans doute plus simple à mettre en place dans une petite collectivité. Rôle de tricoteuse comme indiqué par Valérie Têtu en charge de l’ESS à l’agglo du Pays de Grasse.

Retrouvez ci-dessous quelques photos de l’ouverture de la journée. À noter : le mobilier a été réalisé par l’association Résines, à partir de palettes et bâches de récupération.

Un très grand merci à tous les acteurs du territoire qui se sont mobilisés pour la réussite de la journée, et notamment l’équipe du théâtre de la Roquette sur Siagne, la direction de l’économie de l’agglomération du Pays de Val de Grasse, Jean-François Piovesana et Valérie Têtu, l’association Résines pour la réalisation du mobilier, et à Magali Chouvion du magazine Provence Durable qui a assuré l’animation de la journée.


Retrouvez le dossier du participant, avec l’ensemble des fiches de présentation des politiques ESS des collectivités intervenantes et des initiatives des acteurs présents.

(Ré)écoutez les enregistrements de la journée

Portfolio

Documents joints

  • Fiche de présentation de la politique ESS de la Région PACA (PDF - 333.6 ko)
  • Fiche de présentation de la politique ESS de l’Agglomération du Pays de Grasse (PDF - 459.9 ko)
  • Fiche de présentation de la politique ESS de la collectivité territoriale de Corse (PDF - 325.7 ko)
  • Document (PDF - 325.7 ko)
  • Fiche Présentation SCIC okhra (PDF - 326.1 ko)
  • Fiche Présentation FRESC (PDF - 676.9 ko)
  • Fiche Présentation Comité expansion 05 (PDF - 273.7 ko)
  • Fiche Présentation Autre Boutique (PDF - 418.1 ko)
  • Fiche Présentation CARESS (PDF - 270.1 ko)
s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite