Élections présidentielles
Accueil > Territoires solidaires : l’actualité des adhérents > Lyon : une charte pour les jardins partagés

Lyon : une charte pour les jardins partagés

par Céline Parat - le 6 octobre 2014
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

Samedi 4 octobre, les associations de jardins partagés du territoire lyonnais se sont réunies à l’Hôtel de Ville pour signer la charte des jardins partagés, élaborée dans une vaste concertation entre les jardiniers bénévoles, les services municipaux et l’association « le passe-jardins ».

Les jardins partagés lyonnais sont des espaces de proximité créés à l’initiative de collectifs d’habitants réunis en associations, qui cultivent plantes, fruits et légumes.
À Lyon, ils participent à faire avancer la ville sur les thématiques d’alimentation durable. (La Ville de Lyon est notamment la seule ville française retenue pour participer au programme européen URBACT « pour l’alimentation durable des villes ».) Mais, bien au-delà d’un lieu de jardinage et de ressource alimentaire, c’est surtout une démarche de développement durable qui favorise la responsabilité citoyenne, les liens sociaux et l’éducation à l’environnement.

La municipalité met gratuitement à disposition les terrains, faisant de différentes structures de l’ESS des gestionnaires bénévoles de l’espace public. Elle finance un appel à projet annuel pour encourager les projets sociaux, culturels et environnementaux. Cette responsabilité importante a rendu nécessaire les échanges et la mutualisation entre associations, et le besoin de faire vivre le réseau lyonnais s’est fait ressentir en 2012.

La charte des jardins partagés, signée le 4 octobre dernier, est le fruit de cette démarche de concertation : 14 articles pour rappeler les objectifs, la philosophie, les spécificités lyonnaises des jardins partagés, et pour formaliser des engagements et des règles de fonctionnement utiles à l’ensemble des acteurs concernés, tout en respectant l’identité et l’autonomie de chaque association et chaque jardin.

Si toutes ces structures sont à but non-lucratif, l’intérêt économique des jardins partagés est bien identifié dans la charte, puisque les associations concernées peuvent créer des emplois (animateur, formateur, jardinier…), susciter des vocations agricoles, et réduisent la dépendance des usagers aux circuits économiques dominants.

Quelques chiffres :


Il y a presque 15 ans naissait le premier jardin partagé de Lyon, impulsé par un centre social à la Duchère. Au fil des ans ces initiatives associatives se sont multipliées dans chaque arrondissement.

1000 jardiniers régulièrement impliqués en 2014, adhérents de tous âges et de tous milieux sociaux

41 jardins partagés, tous gérés par une association indépendante

2001 : création du 1er jardin partagé, 15 voient ensuite le jour entre 2001 et 2008 et 25 autres sont nés depuis 2009.

Tous les arrondissements sont concernés, et en particulier les quartiers CUCS.

Superficie totale sur la ville : 2 hectares.


Retrouvez notre entretien avec l’association Réseau Santé, qui a participé aux réflexions autour de la charte et qui est à l’origine notamment de la création d’un jardin collectif à la Croix Rousse.

Documents joints

  • Charte des Jardins partagés / Lyon (PDF - 643.9 ko)

Mots clés lié à cet article :

s'abonner à la lettre électronique






Et si vous souhaitez recevoir la lettre papier du RTES, merci de compléter ci-dessous votre adresse postale.



RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite