Élections présidentielles
Accueil > En Bref : l’actualité de l’ESS > Mobilisation des acteurs de l’ESS à l’occasion de l’élection présidentielle

Mobilisation des acteurs de l’ESS à l’occasion de l’élection présidentielle

par Martin Besnier - le 9 février 2017
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article

Les acteurs de l’ESS se mobilisent à l’approche des présidentielles. Plusieurs acteurs (UDES, FNARS, Fonda et Mouvement associatif, Mutualité Française, FNAB, CoopFR, ESSFrance, CJDES, la CG SCOP, la Fédération des entreprises d’insertion...) ont interpellé les candidat-e-s à l’élection présidentielle et fait part de leurs propositions. Le RTES enverra un courrier et prévoit des rendez-vous avec les différents candidats.

L’UDES a publié un manifeste ainsi qu’un ensemble de "60 propositions pour une économie citoyenne". Elle a également lancé une plateforme www.ess2017.udes.fr.

À l’occasion de son congrès les 12 et 13 janvier dernier, la FNARS (Fédération des acteurs de la solidarité), qui fête ses 60 ans, a interpellé les candidats à l’élection présidentielle. Retrouvez les propositions de réformes prioritaires de la FNARS dans ce document "Investir dans la solidarité" décliné en 4 axes (investir dans la jeunesse ; pour prévenir la précarité ; dans la citoyenneté et le pouvoir d’agir ; dans des territoires plus solidaires).

La FNAB, le Synabio et Coop de France ont initié le Pacte Bio, que tous les élu-e-s locaux peuvent signer. Une audition des candidats ou de leurs représentants était organisée le 8 février devant une salle comble de plus de 250 personnes. C’est une révolution , mais tous les candidats ou représentants [1] étaient favorables au développement de la bio, avec des nuances importantes sur le comment.

Coop FR, organisation représentative du mouvement coopératif français, lance la campagne Coop 2017 visant à sensibiliser les candidats aux élections présidentielle et législatives au modèle entrepreneurial coopératif. Coop FR présente aux candidats ses 7 engagements pour une politique de développement ambitieuse, en s’engageant à développer l’emploi et les territoires, la création d’entreprises coopératives et leur croissance, l’investissement dans l’innovation, l’accompagnement des nouveaux modes de vie. Les coopératives s’engagent également à promouvoir le modèle coopératif dans l’enseignement et la recherche, à faire vivre la démocratie dans leur gouvernance et à faire entendre la voix de la France en Europe et à l’international. Ces engagements demandent à être accompagnés par le soutien actif des pouvoirs publics. Coop FR attend donc des candidats un engagement réciproque.

La Fonda et le Mouvement associatif ont souhaité mobiliser et rendre visible l’expertise et le savoir-faire des associations sur les défis à relever lors du prochain quinquennat. Dès mars, les solutions développées sur le terrain par les associations face aux grands problèmes sociétaux seront réunies sur le site internet www.solutionsdassociations.org et dans un dossier spécial de la revue We Demain ! Ce large panorama d’idées comptera des prises de positions d’associations telles que la Fondation Nicolas Hulot, en passant par la Ligue des droits de l’Homme, les Petits frères des Pauvres, la Fédération des Artisans du Monde...

A l’initiative de la Mutualité Française, et en partenariat avec la Fondapol, la Fondation Jean-Jaurès et Terra Nova, les candidats à l’élection présidentielle sont invités à présenter leurs propositions en matière de santé et de protection sociale le 21 février prochain. Le 1er décembre 2016, la Mutualité Française avait lancé le site participatif www.PlacedelaSanté.fr. Son objectif est d’explorer les enjeux de santé et de protection sociale, de décrypter les programmes en la matière, et d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle.

ESS France a présenté à la presse ce mardi 28 février ses propositions pour l’élection présidentielle 2017, intitulé "Ce que nous voulons pour l’Économie Sociale et Solidaire". Il s’agit pour ESSFrance de préserver et renforcer les progrès enregistrés ces dernières années, de mettre l’ESS au coeur des politiques publiques, d’améliorer la représentation de l’ESS en France et d’agir en Europe et dans le monde.

Le CJDES (Centre des jeunes, des dirigeants et des acteurs de l’ESS) organise un débat national #ProESS2017 le 4 avril prochain à Paris, en présence des mouvements de jeunesse soutenant les principaux candidats à l’élection présidentielle. Un panel de jeunes professionnels du secteur de l’ESS ouvrira le débat avec les représentants des candidats pour connaître leur positions sur l’ESS, le développement durable, la révolution numérique ou encore l’engagement des jeunes. Inscriptions.

La Confédération Générale des SCOP fait valoir 7 propositions (doper les plans d’épargne salariale ; encourager les souscriptions au capital des PME et ETI ; préserver les emplois lors des reprises d’entreprises ; créer des start-up coopératives ; proposer une alternative sécurisée à l’auto-entrepreneuriat ; encourager les projets entrepreneuriaux impliquant les parties prenantes ; aller vers une R&D en innovation sociale) et appelle les candidats à les inclure dans leur programme.

La Fédération des entreprises d’insertion présente un plaidoyer en 4 axes : faire vite pour réduire l’exclusion par des politiques publiques pour une économie inclusive ; faire mieux en rendant les parcours en entreprise d’insertion plus qualifiants et en améliorant le retour à un emploi durable ; faire ensemble en connectant besoins et potentiels des territoires ; faire plus en activant l’embauche inclusive dans toutes les entreprises et en développant la formation.

De plus, un ensemble de propositions communes pour développer les énergies renouvelables citoyennes est porté par le CLER, le CNCRESS, Enercoop, Energie partagée, la Fondation Nicolas Hulot, ESS France, France Nature Environnement, Le Labo de l’ESS, 4D, le RAC et WWF. Les candidats à l’élection présidentielle sont invités à s’exprimer sur ces propositions lors d’une rencontre organisée le 5 avril. Retrouvez le retour de Reporterre sur cette rencontre.

Retrouvez également le plaidoyer du Conseil Lyonnais de l’Alimentation Durable appelant les candidats aux élections présidentielle et législatives à s’engager à lutter efficacement pour la justice alimentaire, en priorité dans les quartiers populaires et auprès des personnes les plus fragiles et les plus précaires, à favoriser concrètement l’accès de tous à une alimentation durable, en particulier par la commande publique, et à soutenir les filières biologiques, locales, équitables et de saison, l’autoproduction alimentaire et les circuits-courts de distribution.

Le RTES se mobilisera en envoyant aux différents candidats à l’élection présidentielle un courrier réaffirmant avec force l’engagement des collectivités en faveur de politiques publiques de l’ESS. Ce courrier sera également l’occasion de demander aux candidats de se positionner sur quelques priorités programmatiques que le RTES souhaite promouvoir. De plus, des rendez-vous avec les différents candidats seront prévus pour échanger avec eux sur ces priorités programmatiques.

Notes

[1] (Yannick Jadot pour EELV, Philippe Vasseur représentait François Fillon, Corinne Lepage pour Emmanuel Macron, Philippe Martin pour Benoît Hamon, Philippe Hure pour Marine Le Pen, et Laurent Levard pour Jean-Luc Mélenchon)

Documents joints

  • Fédération entreprises d’insertion (PDF - 911.8 ko)
  • Plaidoyer CLAD (PDF - 51.3 ko)

Mots clés lié à cet article :

RTES
Adresse postale:
La Grappe - 75, rue Léon Gambetta 59000 LILLE
Adresse du siège social:
Hôtel de Ville - BP 667 - 59 033 Lille cedex
Tél : 03 20 97 17 97 - 06 61 17 94 90
Contact
www.rtes.fr - animation@rtes.fr
Crédits

Flux RSS NetVibes
2009 - conception : La Péniche - réalisation : insite